Catégories
Dimanches

CONCILE VATICAN II : LA REVELATION DIVINE

15. Importance de l’Ancien Testament pour les chrétiens ….Les livres de l’Ancien Testament permettent à tous de connaître qui est Dieu et qui est l’homme, non moins que la manière dont Dieu dans sa justice et sa miséricorde agit envers les hommes. Ces livres …sont les témoins d’une véritable pédagogie divine. C’est pourquoi les fidèles du […]

Catégories
Dimanches

3ème dimanche de Pâques – Année B – 15 avril 2018
Évangile de Luc 24, 35-48

Jésus ressuscité fait comprendre les Ecritures
Les Ecritures font comprendre Jésus

Le premier jour de la semaine, le soir, les disciples étaient rassemblés.

Jésus fut présent au milieu d’eux, et leur dit : « La paix soit avec vous ! »
Saisis de frayeur et de crainte, ils croyaient voir un esprit.
Il leur dit : « Pourquoi êtes-vous bouleversés ? Et pourquoi ces pensées qui surgissent dans votre cœur ? Voyez mes mains et mes pieds : c’est bien moi ! Touchez-moi, regardez : un esprit n’a pas de chair ni d’os comme vous constatez que j’en ai. »

Après cette parole, il leur montra ses mains et ses pieds.

Dans leur joie, ils n’osaient pas encore y croire, et restaient saisis d’étonnement.
Jésus leur dit : « Avez-vous ici quelque chose à manger ? » Ils lui présentèrent une part de poisson grillé qu’il prit et mangea devant eux.

Puis il leur déclara : « Voici les paroles que je vous ai dites quand j’étais encore avec vous : Il faut que s’accomplisse tout ce qui a été écrit à mon sujet dans la loi de Moïse, les Prophètes et les Psaumes. »Alors il ouvrit leur intelligence à la compréhension des Écritures.

Il leur dit : « Ainsi est-il écrit que le Christ souffrirait, qu’il ressusciterait d’entre les morts le troisième jour, et que la conversion serait proclamée en son nom, pour le pardon des péchés, à toutes les nations, en commençant par Jérusalem.
À vous d’en être les témoins ».

Catégories
Dimanches

2ème dimanche de Pâques – Dimanche de la Miséricorde – Année B – 8 avril 2018
Évangile de Jean 20, 19-31

En 2002, le pape Jean-Paul II a institué ce 2e dimanche de Pâques comme DIMANCHE DE LA MISERICORDE.
Il mourra au soir de ce même dimanche en 2005. Le pape François avait proclamé une Année de la Miséricorde en 2016. Son texte d’ouverture est magnifique et à méditer (« Le Visage de la Miséricorde » 11 avril 2015). Extraits :

« ….Nous sommes invités à vivre de miséricorde parce qu’il nous a d’abord été fait miséricorde. Le pardon des offenses devient l’expression la plus manifeste de l’amour miséricordieux, et pour nous chrétiens, c’est un impératif auquel nous ne pouvons pas nous soustraire….

La Miséricorde est, dans l’Ecriture, le mot-clef pour indiquer l’agir de Dieu envers nous……La crédibilité de l’Eglise passe par le chemin de l’amour miséricordieux et de la compassion…
Le temps est venu pour l’Eglise de retrouver la joyeuse annonce du pardon. Il est temps de revenir à l’essentiel pour se charger des faiblesses et des difficultés de croire de nos frères.

Le pardon est une force qui ressuscite en vie nouvelle et donne le courage pour regarder l’avenir avec espérance…

L’Eglise a pour mission d’annoncer la miséricorde de Dieu, cœur battant de l’Evangile, qu’elle doit faire parvenir au cœur et à l’esprit de tous.
L’Epouse du Christ adopte l’attitude du Fils de Dieu qui va à la rencontre de tous, sans exclure personne…

De nos jours, le thème de la miséricorde doit être proposé avec un enthousiasme nouveau et à travers une pastorale renouvelée…
Là où il y a des chrétiens, quiconque doit pouvoir trouver une oasis de miséricorde…… »

Catégories
Dimanches

Fête de Pâques – Année B – Dimanche 1er avril 2018

Je fléchis les genoux devant le Père.
Qu’il daigne, selon la richesse de sa Gloire,
vous armer de puissance par son Esprit
pour que se fortifie en vous l’homme intérieur.
Qu’il fasse habiter le Christ en vos cœurs par la foi.
Enracinés et fondés dans l’amour,
vous aurez ainsi la force de comprendre
et de connaître l’amour du Christ
qui surpasse toute connaissance.
Ainsi vous serez comblés
jusqu’à recevoir toute la plénitude de Dieu

LETTRE AUX EPHESIENS 3, 14

Catégories
Dimanches

Dimanche des Rameaux – La Grande Semaine – 25 mars 2018
Année Marc

* Pourquoi la plaie est-elle du côté droit de Jésus ?
14 ans après le désastre de la destruction de Jérusalem et du temple en -587, le prophète Ezéchiel, déporté à Babylone, raconte qu’il eut une vision: sur une montagne une ville nouvelle resplendissait avec un temple habité par la Gloire de Dieu. Un filet d’eau sortait de dessous le seuil, descendait du côté droit (donc vers le sud) puis grossissait jusqu’à devenir un torrent qui allait assainir les eaux de la Mer morte. Dans ces lieux de stérilité totale, la vie jaillissait de partout : la Mer grouillait de poissons et sur les rives poussaient des arbres toujours verts (Ez 47).
Au Golgotha cette prophétie s’est réalisée de façon extraordinaire. Jésus est le Nouveau Temple et de son cœur jaillissent le sang et les eaux vives de l’Esprit-Saint qui descendent dans le pays de la mort et rendent vie à l’humanité.
Marie, Marie-Madeleine, Jean, le centurion païen, premiers bénéficiaires, nous invitent à regarder et à croire. La Croix est Source de Vie. « Jésus Christ est venu par l’eau et par la sang » (1 Jean 5, 6)

* Quelle est cette tête que l’on devine sous la croix ?
Le lieu de la croix était une sorte d’éminence, de bosse arrondie qui évoquait la forme d’un crâne. D’où son nom hébreu Golgotha, Calvaire. Une légende se transmettait dans le peuple : c’est là que reposait Adam, le premier homme que le péché avait envoyé dans la mort.
Maintenant le sang de Jésus dégouline sur lui et va le sortir de sa nuit, lui rendre la vie et le mettre debout. Symbole magnifique de l’effet universel de la croix de Jésus : tout être humain, s’il accepte de mettre son existence sous le signe de la croix, est promis à la vie.

Catégories
Dimanches

5ème dimanche de Carême – Année B – 18 mars 2018
Évangile de Jean 12, 20-33

L’entrée des Rameaux selon saint Jean

Non il n’y a pas erreur : c’est seulement dimanche prochain que nous célébrerons l’entrée de Jésus à Jérusalem et nous en écouterons le récit selon saint Marc, qui concorde avec ceux de Matthieu et de Luc.

Cependant déjà aujourd’hui la liturgie nous présente – en partie – la version de Jean.
Lui aussi nous raconte cette Entrée de Jésus dans la capitale, le choix de l’âne comme monture pacifique, et l’exultation de la foule agitant des palmes pour accueillir Jésus comme un Roi, le Messie qui va libérer Israël et lui rendre son indépendance.

Mais écrivant plusieurs années plus tard, éclairé par l’Esprit, Jean fait des additions qui nous aident à percer le secret de la conscience de Jésus et le sens de l’événement. Non ce ne fut vraiment pas une « Joyeuse Entrée ».

En méditant ce texte dès aujourd’hui, nous pouvons mieux nous préparer à vivre Pâques non seulement dans les cérémonies du culte mais dans les péripéties de l’existence.

Catégories
Dimanches

4ème dimanche de Carême – Année B – 11 mars 2018
Évangile de Jean 3, 14-21

« De même que le serpent de bronze fut élevé par Moïse dans le désert,
ainsi faut-il que le Fils de l’homme soit élevé,
afin qu’en lui tout homme qui croit ait la vie éternelle.

Car Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique,
afin que quiconque croit en lui ne se perde pas, mais obtienne la vie éternelle.

Car Dieu a envoyé son Fils dans le monde,
non pas pour juger le monde, mais pour que, par lui, le monde soit sauvé.

Celui qui croit en lui échappe au Jugement ;
celui qui ne croit pas est déjà jugé, du fait qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu.

Et le Jugement, le voici : la lumière est venue dans le monde,
et les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière,
parce que leurs œuvres étaient mauvaises.

Celui qui fait le mal déteste la lumière :
il ne vient pas à la lumière, de peur que ses œuvres ne soient dénoncées ;

mais celui qui fait la vérité vient à la lumière,
pour qu’il soit manifeste que ses œuvres ont été accomplies en union avec Dieu. »

Catégories
Dimanches

3ème dimanche de Carême – Année B – 4 mars 2018
Évangile de Jean 2, 13-25

Vers – 950, le roi Salomon, fis de David, construisit le Temple de Jérusalem qui était célèbre par l’opulence de sa décoration. Dans son cœur, inaccessible, le Saint des Saints, se trouvait l’Arche d’Alliance contenant les Tables de la Loi. Aucun vestige de ce 1er Temple n’a été identifié à ce jour.

En – 587, les armées de Nabuchodonosor s’emparent de la ville et détruisent le Temple. Le roi, sa Cour et une partie de la population sont exilés à Babylone.

En – 537, le roi Cyrus de Perse s’empare de Babylone et renvoie les déportés en Judée. A grand peine vu le manque de moyens, on rebâtit un 2ème Temple, bien plus modeste. Il est dédicacé en – 515. On ne donne plus trace de l’Arche.

En – 63, le général romain Pompée s’empare de Jérusalem.

En -20, le roi Hérode, cruel et détesté, décide de reconstruire, d’embellir et d’agrandir ce Temple – sans doute davantage pour sa gloire que pour celle de Dieu. Les travaux – sans que jamais le culte soit interrompu – ne s’achèveront qu’en l’an 64 après J.C.

En + 30 Jésus de Nazareth est rejeté et condamné par les autorités du temple.

En + 66, Israël se soulève contre les Romains. Au terme d’une guerre terrible, Jérusalem est prise et ce 2ème Temple est incendié et rasé en l’an 70.
Le culte des sacrifices n’est plus possible. Les réunions de prière ont lieu dans les synagogues.

A la fin du 7ème siècle (691 ?), le calife Abd al-Malik édifie « le Dôme du Rocher » juste à l’emplacement de l’ancien Temple.

Aujourd’hui les croyants juifs attendent le Messie qui bâtira le 3ème et dernier temple. Les chrétiens affirment que Jésus ressuscité l’a inauguré : « Vous êtes le Temple de Dieu et l’Esprit de Dieu habite en vous » (1ère aux Cor. 3, 16)

Catégories
Dimanches

2ème dimanche de Carême – Année B – 25 février 2018
Évangile de Marc 9, 2-10

« Six jours après, Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean, et les emmène, eux seuls, à l’écart sur une haute montagne.
Et il fut transfiguré devant eux. Ses vêtements devinrent resplendissants, d’une blancheur telle que personne sur terre ne peut obtenir une blancheur pareille.
Élie leur apparut avec Moïse, et tous deux s’entretenaient avec Jésus.
Pierre alors prend la parole et dit à Jésus : « Rabbi, il est bon que nous soyons ici ! Dressons donc trois tentes : une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie». De fait, Pierre ne savait que dire, tant leur frayeur était grande. Survint une nuée qui les couvrit de son ombre, et de la nuée une voix se fit entendre :
« Celui-ci est mon Fils bien-aimé : écoutez-le ! »
Soudain, regardant tout autour, ils ne virent plus que Jésus seul avec eux.
Ils descendirent de la montagne, et Jésus leur ordonna de ne raconter à personne ce qu’ils avaient vu, avant que le Fils de l’homme soit ressuscité d’entre les morts. Et ils restèrent fermement attachés à cette parole, tout en se demandant entre eux ce que voulait dire : « ressusciter d’entre les morts ».

Catégories
Dimanches

1er dimanche de Carême – Année B – 18 février 2018
Évangile de Marc 1, 12-15


MARC 1, 12-15

En ces jours-là, Jésus vint de Nazareth, ville de Galilée,
et il fut baptisé par Jean dans le Jourdain.

Et aussitôt, en remontant de l’eau, il vit les cieux se déchirer
et l’Esprit descendre sur lui comme une colombe.

Il y eut une voix venant des cieux :
« Tu es mon Fils bien-aimé ; en toi, je trouve ma joie. »

Aussitôt l’Esprit pousse Jésus au désert
et, dans le désert, il resta quarante jours, tenté par Satan.
Il vivait parmi les bêtes sauvages, et les anges le servaient.

Après l’arrestation de Jean,
Jésus partit pour la Galilée proclamer l’Évangile de Dieu ;
il disait : « Les temps sont accomplis : le règne de Dieu est tout proche.
Convertissez-vous et croyez à l’Évangile. »

Catégories
Dimanches

6ème dimanche – Année B – 11 février 2018
Évangile de Marc 1, 40-45

JESUS PURIFIE UN LEPREUX

Un lépreux vient auprès de Jésus ;
il le supplie et, tombant à ses genoux, lui dit :
« Si tu le veux, tu peux me purifier. »
Saisi de compassion, Jésus étendit la main, le toucha
et lui dit : « Je le veux, sois purifié. »

Aussitôt la lèpre le quitta et il fut purifié.

Avec fermeté, Jésus le renvoya aussitôt en lui disant :
« Attention, ne dis rien à personne,
mais va te montrer au prêtre,
et donne pour ta purification ce que Moïse a prescrit dans la Loi :
cela sera pour eux un témoignage. »

Une fois parti,
cet homme commença à proclamer et à répandre la nouvelle,
de sorte que Jésus ne pouvait plus entrer ouvertement dans une ville,
mais il restait à l’écart, dans des endroits déserts.

De partout cependant on venait à lui.

Catégories
Dimanches

5ème dimanche – Année B – 4 février 2018
Évangile de Marc 1, 29-39

Bègue, vieillard, très jeune, de petite taille… Jésus t’aime comme tu es

Ce 21 janvier 2018, à Lima, capitale du Pérou, depuis une fenêtre de l’archevêché, le pape s’est adressé spécialement aux milliers de jeunes enthousiastes. « Chers amis, leur a-t-il assuré, le Seigneur vous regarde avec espérance, il ne désespère jamais de nous. »

« Nous ne pouvons pas faire le “photoshop” aux autres, à la réalité ni à nous-mêmes, a-t-il fait observer…. Il y a des photos qui sont très belles, mais elles sont complètement truquées; et laissez-moi vous dire que le cœur ne peut pas se “photoshoper”, parce que c’est là que se joue l’amour véritable, c’est là que se joue le bonheur. »

« Jésus ne veut pas que tu te “maquilles” le cœur ; il t’aime comme tu es et il a un rêve à réaliser avec chacun de vous », a ajouté le pape François.

« Si vous désespérez, je vous invite à prendre la Bible et à vous rappeler les amis que Dieu s’est choisis. Moïse était bègue; Abraham, un vieillard; Jérémie, très jeune; Zachée, de petite taille; les disciples, quand Jésus leur demandait de prier, s’endormaient; Madeleine était une pécheresse… Paul, un persécuteur des chrétiens; Pierre, il l’a renié… »

« Quand Jésus nous regarde, il ne considère pas combien nous sommes parfaits, mais tout l’amour que nous avons dans le cœur à offrir et pour servir les autres … Pour lui, c’est cela qui est important, et il va toujours insister sur la même chose – il ne regarde pas ta taille, si tu parles bien ou mal, si tu dors en priant, si tu es trop jeune ou vieux…….

La seule question, c’est: « Veux-tu me suivre et être mon disciple ? »

R.D.