Homélies et commentaires par fr. Laurent Mathelot OP

Résurgences

Catégorie : Homélie

  • La porte étroite

    La porte étroite

    Les quatre dimanches qui viennent, en nous conduisant à la Pentecôte, vont aborder au fil de l’Évangile de Jean, un même thème : celui d’être comme le Christ qui donne sa vie par amour.

  • Touchez-moi, regardez

    Touchez-moi, regardez

    A l’instar de Marie-Madeleine, nous pouvons voir la Résurrection comme le Christ nous appelant par notre prénom, assis sur la margelle de nos tombeaux vides. Il est là qui nous appelle au creux de tous nos deuils – deuils de nos proches, deuils de nous-mêmes – au creux de toutes les déchirures, souffrances et humiliations…

  • Avoir Dieu dans la peau

    Avoir Dieu dans la peau

    Dans l’Évangile, Thomas a besoin d’une preuve tangible de la Résurrection, que le Christ lui donne. Plus tôt, dans ce même chapitre de l’Évangile de Jean (20, 8), il est dit du disciple que Jésus aimait, alors qu’il entrait dans le tombeau vide : « Il vit et il crut ». Et ce qu’il voit, c’est une absence…

  • Vivre

    Vivre

    Nous avons évoqué hier la vie spirituelle comme un mouvement de balancier, tantôt tournée vers Dieu, tantôt vers nos tombeaux, nos ténèbres et nos démons. Le propos d’une vie religieuse, c’est d’atténuer ce mouvement de balancier, de rester dans la lumière, de rester en Dieu.

  • Sortir du tombeau

    Sortir du tombeau

    Toute l’histoire de la Bible, que nous avons à nouveau parcourue ce soir, vise à nous faire comprendre la relation personnelle de Dieu avec l’Humanité, qui l’a tantôt vu comme un Dieu créateur, un Dieu des combats, un Dieu pédagogue, un Dieu agacé parfois, un Dieu repentant toujours, un Dieu qui sans cesse renouvelle son…

  • Au plus bas de l’humanité

    Au plus bas de l’humanité

    La porte en bois de cyprès de la basilique Sainte-Sabine à Rome, qui est la maison-mère de l’Ordre des Dominicains, date du Ve siècle, vers l’an 430. Elle a conservé dix-huit bas-reliefs originaux, représentant des scènes de la Bible. Parmi ceux-ci, dans l’angle supérieur gauche, figure la plus ancienne représentation connue de la crucifixion du…

  • Se mettre au service de la liberté

    Se mettre au service de la liberté

    On imagine trop souvent la Cène – et, au-delà, l’Eucharistie – comme un repas entre amis où Jésus finit par partager entre tous du pain et du vin. Il ne s’agit pas d’un repas convivial qui se terminerait finalement par l’institution de l’Eucharistie. Ce n’est en rien un repas normal.

  • Un brin d’espérance

    Un brin d’espérance

    Combien de fois avons-nous renié ce que nous avons adoré ? Combien de fois avons-nous rejeté quelqu’un que nous avons aimé ? Combien de fois sommes-nous passés de l’admiration à la déception, voire de l’amour à la détestation ?

  • Se sacrifier pour Dieu

    Se sacrifier pour Dieu

    Nous avons tous, hélas sans doute, fait l’expérience de la souffrance déjà : celle du corps ; celle du cœur, voire celle de l’âme. Le Christ que nous suivons, a lui aussi dû souffrir : il a dû boire cette coupe qu’il a pourtant supplié le Père d’éloigner. Et il a souffert jusqu’à en mourir, humilié sur une…

  • La perspective de la joie

    La perspective de la joie

    Le dimanche de Lætare symbolise cet instant de toutes les traversées du désert dans notre vie ; ce moment où la délivrance apparaît enfin en vue, comme la vigie d’un navire qui crie enfin « Terre » ; ce moment où notre cœur entrevoit à nouveau un avenir paisible ; quand l’espérance reprend subrepticement le dessus sur la tristesse ; quand…

  • Chasser l’hypocrite

    Chasser l’hypocrite

    L’Évangile aujourd’hui dément l’image de Jésus comme un strict adepte de la non-violence – une sorte de Gandhi de l’antiquité, l’image d’un Jésus qui finalement pardonnerait tout, tout le temps. L’exclusion des marchands du Temple est, de fait, une exclusion de la proximité avec Dieu. Au contraire, les Écritures nous parlent d’un Jésus qui, s’il…

  • Transfiguration de la vie, transfiguration de la mort

    Transfiguration de la vie, transfiguration de la mort

    Le récit que nous venons de lire de la Transfiguration est hautement symbolique, très imagé. La présence d’Élie et de Moïse renforce ce sentiment : ils sont les deux seuls personnages de l’Ancien Testament à avoir bénéficié d’une apparition de Dieu sur cette montagne (Ex 3 et 1 R 19), l’un – Moïse – symbolise la…