Catégories
Église Laudato Si Personnalités Société

LE PAPE INVITE LES JEUNES ENTREPRENEURS A ASSISE EN MARS 2020, POUR RÉVOLUTIONNER L’ECONOMIE

Le pape François invite les jeunes économistes et entrepreneurs du monde entier à une rencontre à Assise, du 26 au 28 mars 2020, pour « étudier et pratiquer une économie différente, qui fasse vivre et non pas mourir, qui inclue et non pas exclue, qui humanise et non pas déshumanise, qui prenne soin de la création sans la piller ».

Cette initiative dans la ville de saint François, sur le thème « L’économie de François » verra la participation de sommités dans le domaine de l’économie. Le pape y convie les jeunes, « car, écrit-il, avec votre désir d’un avenir beau et joyeux, vous êtes déjà prophètes d’une économie attentive aux personnes et à l’environnement ».

Imprimer
Le pape souhaite « un “pacte” pour changer l’économie actuelle et donner une âme à l’économie de demain ». Il faut, insiste-t-il dans un message publié le 11 mai 2019, « “ré-animer” l’économie », « donner l’espérance à notre demain, au bénéfice non seulement des plus pauvres, mais de toute l’humanité ». Il s’agit de « corriger les modèles d’une croissance incapables de garantir le respect de l’environnement, l’accueil de la vie, le soin de la famille, la justice sociale, la dignité des travailleurs, les droits des générations futures ».

Au fil de son message, il souligne que l’environnement « a un besoin urgent d’une économie saine et d’un développement durable qui guérisse ses blessures et lui assure un avenir digne ». « Face à cette urgence, affirme-t-il, tous, vraiment tous, nous sommes appelés à revoir nos schémas mentaux et moraux ».
Pour le pape François, « tant que notre système économique et social produira encore une seule victime et tant qu’il y aura une seule personne mise à l’écart, la fête de la fraternité universelle ne pourra pas avoir lieu ».

A Assise avec les jeunes, il souhaite promouvoir « un processus de changement global qui voie un esprit commun » entre tous les hommes de bonne volonté, « au-delà des différences de credo et de nationalité, unis par un idéal de fraternité avant tout attentif aux pauvres et aux exclus ».

« J’invite chacun de vous à être protagoniste de ce pacte, en portant un engagement individuel et collectif pour cultiver ensemble le rêve d’un nouvel humanisme répondant aux attentes de l’homme et au dessein de Dieu », conclut-il.

MESSAGE A RECOPIER
ET A FAIRE PASSER AUX ETUDIANTS