Catégories
Église Fratelli tutti Société

« Tous Frères » du pape François

Imprimer
Un texte à lire et à mettre en pratique pour l’archevêque anglican de Canterbury

L’archevêque de Canterbury et primat de la Communion anglicane Justin Welby commente la dernière encyclique du Pape François “Fratelli tutti”, soulignant la richesse du texte et l’esprit d’ouverture manifestée par le Saint-Père, «dans une optique profondément chrétienne et inspirante».

Une vision «claire, passionnante et ambitieuse du rôle de l’amitié et de la solidarité humaines comme base d’un meilleur ordre mondial futur»: c’est en des termes enthousiastes que Justin Welby décrit l’encyclique Fratelli tutti.

Une voix modérée et ancrée dans le Christ

Le primat anglican insiste sur l’équilibre qui se dégage du texte du Pape François, lequel «entrelace les thèmes de l’individuel et du social, et souligne leur nécessaire interdépendance, rejetant les extrêmes de l’individualisme et du collectivisme social comme étant contraires à la véritable dignité et aux droits de tous les êtres humains». «Sa voix est une voix véritablement et clairement chrétienne, d’une radicale modération, qui n’est ni captée par l’individualisme de la culture ni prisonnière des rêves du collectivisme social. …..À ses yeux, le Saint-Père «expose une vision de relations humaines, sociétales et internationales qui soient saines, fondées sur le souci de l’autre, l’écoute, le partage et l’ouverture aux idées et expériences nouvelles (…)». Il s’agit là d’une vision «ancrée dans une christologie profonde».

Croyants et non-croyants peuvent y souscrire

Le primat souligne aussi l’espérance que transmet le Pape dans ce document «à la fois réfléchi et joyeux», abordant une multiplicité de thèmes d’actualité, et qui «offre des moyens de forger un monde meilleur».

«Il s’agit d’un document véritablement œcuménique», rappelle-t-il. La dimension interreligieuse qui est abordée montre par ailleurs que l’argumentation du Saint-Père, «bien qu’enracinée dans la foi chrétienne, est de force universelle». «Bien qu’il écrive dans une optique profondément chrétienne et inspirante, le Pape François expose explicitement une vision à laquelle les non-croyants peuvent souscrire», continue le Primat anglican, avant d’avertir: «il faudrait être extraordinairement étroit d’esprit pour ne pas prêter attention à son appel à l’action pour des raisons purement sectaires ou similaires».

Un document à mettre en pratique

L’archevêque de Westminster, qui a déjà préfacé un livre de François, estime enfin que «ce remarquable Pape a rendu un autre service au monde en rassemblant dans un seul texte une telle richesse de connaissances sur certains des problèmes les plus urgents de notre époque». «C’est un volume qui mérite d’être lu et relu. J’espère sincèrement qu’il sera non seulement lu, mais qu’il sera mis en pratique par les dirigeants du monde entier», conclut-il.

Adélaïde Patrignani – Cité du Vatican.
Paru dans Cathobel, le 19 octobre 2020.

« Tous Frères » : Lettre du pape François
Ed. Fidélité – 4, 50 euros