Catégories
Église

« Une Pensée Incomplète »

Imprimer

« Il n’y a rien de plus dangereux pour la synodalité que de penser que nous comprenons déjà tout, […] que nous contrôlons déjà tout », prévient le pape François dans un message à la Commission pontificale pour l’Amérique latine rendu public ce 26 mai 2022. Évoquant la spiritualité des peuples du continent, le pontife argentin explique qu’elle est « liée à la terre ».

Au fil du message, le Pape demande aux membres de la commission réunis en assemblée plénière de continuer à promouvoir « la véritable synodalité » dans l’Église latino-américaine où elle « s’enracine depuis un certain temps ». La synodalité, précise-t-il, n’est pas une méthode « plus ou moins démocratique », ni un « projet de réinvention humaine du peuple de Dieu », mais un chemin de l’Église des commencements, « qu’elle a ensuite perdu ».

Pour retrouver ce chemin, le chef de l’Église catholique invite à abandonner « certaines de nos coutumes et habitudes cléricales » et à garder « une pensée incomplète ». Et le pape de 85 ans de confier : « Je suis allergique aux pensées déjà complètes et fermées ».

Alors que le Synode sur la synodalité suit son cours partout dans le monde et doit aboutir en 2023, le pape souhaite que l’Église latino-américaine soit ouverte à l’Esprit saint qui « n’est pas une force du passé ».

« La Pentecôte se déroule encore à notre époque », affirme-t-il, avec « un certain désordre initial » avant de trouver « l’harmonie de toutes les différences ». Et le pape d’ajouter : l’Esprit saint agit « en bougeant, en innovant ».

A la Curie

Enfin, François rappelle à la commission de la Curie romaine sa mission : non pas être « un bureau de douane qui contrôle les choses en Amérique latine ou dans le monde hispanique du Canada et des États-Unis » mais « montrer l’affection et l’attention que le Pape porte à la région ».