Catégories
Dimanches

PAPE FRANCOIS : QU’EST-CE QUE TRANSMETTRE LA FOI ?

« Transmettre la foi », ce n’est pas trouver des adeptes pour un club, c’est témoigner, a affirmé le pape François à la messe matinale de ce 3 mai 2018, en la chapelle de la Maison Sainte-Marthe au Vatican.

Imprimer
[one_full last= »yes » spacing= »yes » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » hover_type= »none » link= » » border_position= »all » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding= » » margin_top= » » margin_bottom= » » animation_type= » » animation_direction= » » animation_speed= »0.1″ animation_offset= » » class= » » id= » »][fusion_text]« Transmettre la foi », ce n’est pas trouver des adeptes pour un club, c’est témoigner, a affirmé le pape François à la messe matinale de ce 3 mai 2018, en la chapelle de la Maison Sainte-Marthe au Vatican.

« Transmettre la foi ce n’est pas donner des informations, mais fonder un cœur, fonder un cœur dans la foi en Jésus Christ », a-t-il affirmé.

Pour le pape, « transmettre la foi, ne peut pas se faire mécaniquement : ‘Prends ce livret, étudie-le et je te baptise’. Non. Le chemin de transmission de la foi est différent : (c’est) transmettre ce que nous avons reçu. Et c’est le défi d’un chrétien : être fécond dans la transmission de la foi. C’est aussi le défi de l’Eglise : être mère féconde, enfanter des enfants dans la foi. »

Le pape a insisté sur la transmission de la foi à travers les générations, soulignant que le credo y voyage à travers les « caresses », la « tendresse ».

« Transmettre la foi ce n’est pas faire du prosélytisme, c’est autre chose, c’est encore plus grand, a-t-il poursuivi. Ce n’est pas chercher des personnes qui soutiennent cette équipe du ciel, ce club, ce centre culturel ; cela va bien mais pour la foi il ne faut pas du prosélytisme. Le pape Benoît XVI l’a bien dit : ‘L’Eglise grandit non pas par prosélytisme mais par attraction’. La foi se transmet, mais par attraction, c’est-à-dire par témoignage. »

En effet, « le témoignage provoque de la curiosité dans le cœur de l’autre et l’Esprit Saint prend cette curiosité et le travail intérieur se fait. L’Eglise grandit par attraction… Quand on voit cette cohérence de vie avec ce que nous disons, la curiosité naît toujours : ‘Mais pourquoi celui-ci vit-il ainsi ? Pourquoi porte-t-il une vie de service aux autres ?’. Et cette curiosité est la graine que prend l’Esprit Saint pour la faire grandir. »

« La transmission de la foi se donne par le témoignage, jusqu’au martyre », a conclu le pape : « Et la transmission de la foi nous rend justes, elle nous justifie. La foi nous justifie et dans la transmission nous donnons la vraie justice aux autres. »[/fusion_text][/one_full]