Catégories
Église

Les crises qui ont changé le pape

Imprimer

Voici un très beau livre, accessible à tous, une excellent lecture pour réfléchir aux enjeux actuels de la crise. Le pape ne pontifie pas, ne fait pas la leçon : il parle tout simplement, il se raconte, il essaie de comprendre comment il nous faut réagir.

« Je crois que les temps que nous vivons sont décisifs….Entrer en crise ,c’est passer au crible. Tes concepts, tes façons de penser sont bouleversés ; tes priorités et ton mode de vie sont remis en question. Tu franchis un seuil, par choix ou par nécessité…

La question est de savoir si tu vas sortir de cette crise et si oui, comment. On ne sort jamais indemne d’une crise ; c’est une règle fondamentale. Si u t’en sors, tu en sors meilleur ou pire, mais jamais comme avant….Nous sommes tous mis à l’épreuve dans la vie. C’est ainsi que nous grandissons.

Au cours des épreuves de la vie se révèle ton propre cœur ; combien il est solide, combien il est miséricordieux ; combien il est grand ou petit…Tu dois choisir. Et en faisant ton choix, tu révèles ton cœur.

Pense à ce que nous avons vu pendant cette crise de la covid-19. Tous ces martyrs : des hommes et des femmes qui ont donné leur vie au service des plus démunis. Pense aux personnels de santé, aux médecins, aux infirmiers et autres soignants ..Ils ont été les témoins de la proximité et de la tendresse. Beaucoup sont morts tragiquement…

Mais – et je le dis avec douleur et honte – pensons aussi aux usuriers, aux prêteurs sur gages qui sont apparus aux portes de personnes désespérées…Ces prêteurs spéculent sur la souffrance des autres..

Dans les moments de crise ; les gens se révèlent tels qu’ils sont. Certains se dépensent au service…et certains s’enrichissent sur la misère des gens…

La parabole du Bon Samaritain

Il s’arrête, approche, agit, entre dans le monde de l’homme blessé , se jette dans la situation, dans la souffrance de l’autre , et crée ainsi un avenir nouveau.

Agir en samaritain, dans une crise, c’est me laisser atteindre par ce que je vois, en sachant que la souffrance me transformera. Nous les chrétiens, nous appelons cela prendre la Croix et l’étreindre.

Étreindre la Croix, confiants dans la vie nouvelle qui vient nous donne le courage de cesser les lamentations, pour pouvoir sortir et nous mettre au service des autres ; et ainsi nous permettons le seul changement possible, celui qui ne naîtra que de la compassion et du service…

Le monde est en continuelle création…Sans cesse Dieu veut faire advenir le monde avec nous, ses collaborateurs…Nous sommes acteurs, nous sommes – si je puis m’exprimer ainsi – des co-créateurs….Le Seigneur voulait dire : soyez les créateurs de votre avenir.

De cette crise, nous pouvons sortir meilleurs ou pires. Nous pouvons régresser, ou bien nous pouvons créer quelque chose de nouveau. Dieu dit à IsaÏe : « Viens, parlons de tout cela » (Is 1, 18). Si tu es prêt à écouter, nous aurons un grand avenir.

Édition Flammarion ,220 p. – 16, 90 euros.