Catégories
Dimanches Fêtes et solennités

Fête de l’Epiphanie – Année C – 6 janvier 2019 – Évangile de Matthieu 2, 1-12

Dans les grandes métropoles du monde, régulièrement des foules se rassemblent et défilent en criant haut et fort leurs revendications.
Pancartes, calicots, coups de sifflets, trompettes, slogans hurlés à tue-tête, pétards … Il faut montrer que l’on est là, faire entendre ses volontés.
Plus nombreux on est, plus on fait du bruit, mieux la manif’ est réussie.

Que fait Dieu pour se manifester ?

L’univers clignote de lumières qui intriguent.
Un petit peuple, souvent méprisé, présente un livre qui annonce la venue d’un mystérieux Messie.
Dans un village perdu de Judée, un jeune couple de pauvres veille sur son nouveau-né.

Et dans le silence de la nuit, s’approchent des petits bergers puis plus tard des savants venus de bien loin.
Dieu se manifeste sans bruit. Heureux ceux et celles qui s’agenouillent devant Jésus.

Catégories
Dimanches Fêtes et solennités

Fête de l’Épiphanie – Année B – 7 janvier 2018
Évangile de Matthieu 2, 1-12

Qu’ils s’appellent Melchior, Gaspard ou Balthasar,
Nadja, Davina ou Marie,
Pedro, Abiba, ou Sarti,
tous aiment la vie, cherchent le bonheur.

Tous sont appelés à vivre ensemble, à découvrir leurs différences, à dialoguer,

A aimer et être aimés

Tous sont à libérer de leurs peurs, de leurs préjugés, de leurs fautes.

Certains auront une existence paisible, d’autres seront victimes de handicap, d’accident ou de guerre

Tous cherchent une Manifestation de Dieu, une Epiphanie sans mensonges.
La beauté de l’univers les incite à chercher la beauté de Dieu.

Tous ont besoin d’une étoile qui leur montre le chemin.

R.D.

Catégories
Dimanches Fêtes et solennités

Fête de l’Épiphanie – Année A –8 janvier 2017
Évangile de Matthieu 2, 1-12

Fête de l’Épiphanie

A plusieurs reprises déjà, des scientifiques ont tenté – en vain – de calculer en quelle année et à quel moment une étoile, ou une comète, avait pu guider les mages.

On a par ailleurs couronné « rois » les voyageurs, on a fixé leur nombre à trois, on leur a donné les beaux noms de Melchior, Gaspard et Balthasar et on leur a adjoint un majestueux cortège de chameaux chargés de colis.

On prétend même que leurs reliques sont vénérées dans la majestueuse cathédrale de Cologne.

L’épisode de l’Évangile est devenu un beau conte qui fait rêver petits et grands, qui offre l’occasion de partager un succulent gâteau et de poser une couronne de carton doré sur la tête du « Roi » qui aura trouvé la fève – ou plutôt aujourd’hui une céramique représentant un personnage de dessin animé. Certains Américains vont trouver Donald.

Comme saint Luc devant la paganisation de son récit de Noël, le pauvre saint Matthieu doit être sidéré devant les dérives folkloriques de son magnifique récit de l’Épiphanie.