Catégories
Église

Synode : L’Avenir de l’Église

Imprimer

Premiers échos de France

Le processus a commencé. Partout dans le monde, depuis quelques mois, les diocèses et associations ont débattu sur le questionnaire envoyé. Le journal « La Croix » donne un écho des réponses qui viennent de remonter au secrétariat de Paris.

Près de 150.000 personnes – soit près de 10 % des catholiques pratiquants – ont participé à la recherche. Grande satisfaction donc. Déception : peu de jeunes.

Les catholiques ont le souci d’une Église plus fraternelle, moins dans « l’entre-soi », plus attentive aux périphéries et à la voix des plus pauvres.

Beaucoup se sentent peu accueillis au sein d’une institution perçue comme coupée de la réalité, gangrenée par une certaine rigidité, des cloisonnements, une morale culpabilisante…mais aussi par un certain sentiment de supériorité sur le monde, par la place donnée à « ceux qui savent », à certains pratiquants au détriment des invisibles.

« Pointant le cléricalisme, nous avons senti un réel désir de synchroniser l’Église avec le message de l’Évangile … Cela montre qu’il y a des choses que nous traînons comme des boulets depuis des années, voire des siècles…Il y a un écart que l’Église a laissé grandir et aujourd’hui les communautés ont soif de vérité ».

Les questions de gouvernance ont occupé une place centrale. Appel au renforcement de la collégialité à tous les échelons…Plus de responsabilités aux laïcs et aux femmes…Plus de transparence dans les prises de décisions…Certains ont réfléchi à la possibilité d’homélies en forme de témoignages, faites par des laïcs…par banc, en petits groupes et pendant 10 minutes …

« La Croix » 13 05 2022