Catégories
Société

La demande en aide alimentaire a augmenté chez les étudiants et les familles nombreuses

Imprimer

Avec la crise et la hausse du chômage, Claude Baland, président du réseau de la Fédération française des Banques alimentaires, redoute une seconde vague de l’explosion des besoins en aide alimentaire. Huit millions de Français pourraient avoir recours à l’aide alimentaire en 2020.

Les Banques alimentaires sont mises à rude épreuve. Ces dernières ont constaté une augmentation de la demande de 20 à 30 % depuis le début de la crise sanitaire, et elles y voient un effet direct des destructions d’emplois. Une tendance qui risque de s’accentuer puisque, à la fin de l’année, l’Insee prévoit une hausse du taux de chômage à 9,5 %.

Parmi les nouveaux bénéficiaires, de profils jusqu’ici épargnés : des étudiants, des familles nombreuses ou encore des autoentrepreneurs.

Nous constatons qu’il y a de plus en plus d’étudiants parmi les bénéficiaires. Les villes universitaires comme Toulouse, Caen, Lille ou Grenoble ont notamment eu massivement recours à notre aide. La pauvreté n’a pas favorisé la progression du Covid-19 en France, selon cette étude. Nous observons aussi un afflux de familles nombreuses, qui ont vu leur budget alimentation déstabilisé sans l’aide de la cantine.

L’OBS, 8 9 2020