Catégories
Personnalités Société

BURKINA FASO : UN MISSIONNAIRE TUE DANS UNE ATTAQUE DJIHADISTE

Le père Antonio César Fernández, missionnaire de la congrégation des Salésiens de Don Bosco, a été tué ce 15 février au sud du Burkina Faso lors d’une attaque terroriste menée par des djihadistes.

Imprimer
« C’est toujours l’heure des martyrs », a déclaré la congrégation des Salésiens de Don Bosco après l’annonce de la mort du père Antonio César Fernández ce 15 février au cours d’une attaque perpétrée par des djihadistes contre un poste mobile de douane au sud du Burkina Faso, près de la frontière avec le Togo. Quatre douaniers auraient également été abattus.

49 missionnaires tués en 2018

De nationalité espagnole, le père Antonio César Fernández, qui était entré chez les salésiens il y a 55 ans et prêtre depuis 46 ans, « s’était offert comme missionnaire en divers pays africains » depuis 1982. Responsable de la communauté salésienne de Ouagadougou (Burkina Faso), il a été abattu à l’âge de 72 ans alors qu’il rentrait avec deux autres frères de Lomé (Togo) après avoir assisté à la première session du Chapitre Provincial de cette Province.

« Toute mon affection à la famille et aux collègues du missionnaire Antonio César Fernandez et de toutes les victimes de l’attaque terroriste au Burkina Faso », a réagi le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez sur Twitter. « Ma répulsion absolue face à cette attaque et ma reconnaissance aux coopérants et aux volontaires qui risques leur vie en travaillant dans des zones de conflits ». En 2018, 49 missionnaires ont été tués dans le monde, dont 21 en Afrique (19 prêtres, un séminariste et un laïque).