Catégories
Société

21 juillet 2020 : Fête nationale de la Belgique

Imprimer

Discours du Roi Philippe (extraits)

« …La pandémie a causé de grandes souffrances. Elle a eu et aura encore de lourdes conséquences. Vous qui avez perdu un être cher, sans avoir pu l’accompagner dans ses derniers moments et faire le deuil tellement nécessaire, je souhaite m‘adresser à vous pour vous dire à quel point la Reine et moi, et le pays tout entier, sommes en union de cœur avec vous…

Cette crise a dévoilé les fragilités et faiblesses de notre société. En touchant d’abord les plus vulnérables…

La crise a également aggravé des injustices sociales existantes, touchant durement ceux qui étaient déjà en situation précaire, moins bien logés ou formés. Le confinement a provoqué des tensions dans les foyers…Plus que jamais nous devons être à l’écoute de ceux qui souffrent en silence.

Mais l’épreuve a aussi révélé nos belles qualités…Nous avons vu à l’œuvre la force de l’entraide et du souci de l’autre. Je pense en premier lieu au personnel soignant mais aussi aux enseignants…

Nous avons redécouvert l’importance de l’intérêt général, du rôle de l’État et du service public…

Et maintenant ?

Il s’agit maintenant de reconstruire et de relancer nos activités dans une perspective de long terme. En y mettant toute notre énergie et toute notre inventivité.

La crise nous a ouvert les yeux. Elle nous a réveillés et sortis du confort de nos certitudes. Elle nous force à réfléchir à notre mode de vie, notre organisation du travail, notre façon d’enseigner, nos modes de production et de consommation, à la manière dont nous nous déplaçons et dont nous voyageons.

Nous avons maintenant une occasion unique de repenser notre économie et notre société. En construisant sur les valeurs humaines que nous avons vécues si intensément. En optant pour des solutions plus équitables et durables. Avec ambition et confiance en l’avenir…

Il y a des moments où l’histoire n’attend pas. Pour réussir le gigantesque défi de la relance, chacun de nous est indispensable. Pour mobiliser toutes nos forces, nous avons besoin d’une trajectoire clairement définie… »

L’Évangile nous donne les clefs d’une civilisation équitable.
La foi nous donne la force de l’engagement.
L’espérance nous ouvre l’horizon.
Les chrétiens se doivent d’être en première ligne « pour repenser l’économie et la société ».
Chacun est indispensable.