Catégories
Dimanches

Notre Seigneur Jésus Christ Roi de l’Univers – Année A – 26 novembre 2017
Évangile de Matthieu 25, 31-46

Aucune page de Matthieu n’est sans doute aussi célèbre que celle de ce dimanche appelée « Matthieu 25 ». De Charles de Foucault à l’Abbé Pierre, de Mère Térésa à Sœur Emmanuelle, tous répètent que leur engagement près des pauvres s’appuie sur cette déclaration de Jésus :

Car j’avais faim, et vous m’avez donné à manger ; j’avais soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais un étranger, et vous m’avez accueilli ; j’étais nu, et vous m’avez habillé ; j’étais malade, et vous m’avez visité ; j’étais en prison, et vous êtes venus jusqu’à moi !’ […] ‘Amen, je vous le dis : chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait.’

Imprimer
[one_full last= »yes » spacing= »yes » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » hover_type= »none » link= » » border_position= »all » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding= » » margin_top= » » margin_bottom= » » animation_type= » » animation_direction= » » animation_speed= »0.1″ animation_offset= » » class= » » id= » »][fusion_text]


« Viens Seigneur Jésus »

Aucune page de Matthieu n’est sans doute aussi célèbre que celle de ce dimanche appelée « Matthieu 25 ». De Charles de Foucault à l’Abbé Pierre, de Mère Térésa à Sœur Emmanuelle, tous répètent que leur engagement près des pauvres s’appuie sur cette déclaration de Jésus :

Car j’avais faim, et vous m’avez donné à manger ; j’avais soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais un étranger, et vous m’avez accueilli ; j’étais nu, et vous m’avez habillé ; j’étais malade, et vous m’avez visité ; j’étais en prison, et vous êtes venus jusqu’à moi !’ […] ‘Amen, je vous le dis : chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait.’

Le sort de l’homme se joue sur cette unique exigence : l’aide aux malheureux. Déclaration percutante, secouante mais qui ne va pas sans poser des questions.

Est-ce la « sortie de la religion », le triomphe de la sécularisation ? Plus aucune référence à Dieu, à Jésus puisque tous ont rendu service sans le savoir. Rien sur le baptême, l’Eucharistie, la Confession de foi, l’Église ? On a là une réduction de l’Évangile qu’on ne trouve nulle part ailleurs dans le Nouveau Testament.

Déjà dans Matthieu même, ce sont les Apôtres qui portent la présence du Christ : « Qui vous accueille m’accueille ; et qui m’accueille accueille Celui qui m’a envoyé » (10, 40). A ses disciples, Jésus demande de redevenir comme les enfants – prototypes de ceux qui ne servent pas mais se laissent servir (18, 3). Et Matthieu termine son évangile par la grande scène de la Mission. Le Ressuscité envoie ses disciples faire des disciples, les baptiser et leur apprendre à vivre son Évangile (28, 16).

Racontant l’essor de la première Église après la Pentecôte, Luc – si sensible au drame des pauvres – raconte que les premiers disciples avaient comme mission première de constituer des communautés où le partage des biens était recommandé mais non obligatoire (Ac 2, 45 – 5, 4).

Paul supplie, exhorte ses compagnons à pratiquer l’amour mutuel, à vivre dans la concorde et à s’entraider. Mais il ne presse jamais les disciples de pratiquer en urgence le programme de Matthieu 25.

Quant à Jean, il affirme que les disciples de Jésus doivent s’aimer les uns les autres, devenir un avec lui grâce à l’Esprit. « La vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé » (Jn 17, 3). Jésus est le pain vivant : « celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle et je le ressusciterai au dernier jour » (Jn 6, 54).

Donc aucun apôtre ne soutient qu’une seule chose compte : l’aide à l’homme en détresse.

Matthieu 24-25 : Scénario de la fin

La grande scène du jugement dernier clôture le cinquième et dernier discours de Jésus : il confie à ses disciples don ultime révélation puisque juste après, le processus de son arrestation et de sa mort s’enclenche. Rappelons le plan de cet enseignement lu en ces récents dimanches.

D’abord Jésus prévient ses disciples qu’ils vivront une très longue histoire secouée par des cataclysmes et des guerres. Ils devront annoncer la bonne nouvelle dans le monde entier mais ce sera au prix de terribles persécutions. Qu’ils prennent bien garde à ne pas écouter tous les faux prophètes qui prétendront apporter le salut d’une autre manière. Nul ne connaît la date de la fin de cette longue histoire mais elle se termine par la venue en gloire de l’homme qui viendra juger tous les hommes (24, 30). L’attitude essentielle est donc de rester vigilants, de veiller car l’échéance peut survenir à tout instant (24, 42). A partir de là, Jésus précise les critères à partir desquels son jugement s’exercera. D’abord sur son Église.

  1. Mt 24, 43-44 – Le berger de l’Église terrestre doit bien veiller à ce que ne disparaisse aucun trésor de la Révélation.
  2. Mt 24, 45-51 – Les « serviteurs », c’est-à-dire les dirigeants des communautés, doivent bien veiller sur leurs frères, en procurant en abondance et avec douceur les forces nutritives de la Parole de Dieu et de l’Eucharistie.
  3. Mt 25, 1-13 – Les femmes aux lampes symbolisent les communautés. Leur danger est de s’enliser dans le présent, de tomber dans la routine et la gestion des affaires courantes. Il faut absolument ne pas laisser éteindre la petite flamme de l’Espérance et tenir dans l’attente de l’Époux, de la communion ultime entre Dieu et l’humanité.
  4. Mt 25, 14-30 – Chaque disciple a reçu des dons d’une valeur infinie. Il est absolument nécessaire de les mettre en pratique car la foi n’est pas un titre, un dépôt, une croyance secrète. La foi rend acteur du projet de Dieu.

Jusqu’ici il était question du jugement de l’Église et des disciples. Qu’en est-il alors des multitudes indéfinies de personnes qui n’ont pas connu le Christ. Jésus révèle le secret de leur salut : ce sont tous les services, toutes les initiatives, tous les actes de bonne volonté qu’elles ont posés à venir en aide aux malheureux et déjà aux disciples comme il l’avait dit auparavant : « quiconque donnera à boire à l’un de ces petits en sa qualité de disciple, il ne perdra pas sa récompense » (10, 42). La solidarité, l’aide aux plus pauvres, la miséricorde constituent sans doute la voie la plus commune du salut. Cela rappelle évidement aux disciples du Christ qu’ils ont, les premiers, le devoir de compatir et d’accomplir ces actes qu’on appelle « les œuvres de miséricorde ».

Vers la fin heureuse

En cet ultime dimanche de l’année liturgique, quelle joie d’apprendre que notre histoire ensanglantée par tant d’horreurs n’est pas une course à l’abîme, une chute dans le néant, une aventure absurde. Tout se clôturera par un jugement qui rétablira la victoire du droit et de la justice, la lumière de la vérité et de la vie.

Gloire au Fils de l’homme :

  • il est le Serviteur Souffrant qui a donné sa vie afin de nous pardonner ;
  • il est l’Agneau qui nous libère de l’esclavage du mal ;
  • il est le Bon Berger qui nous conduit aux sources de la Vie;
  • il est le Juge vrai et miséricordieux ;
  • il nous assure que tous nos actes de service, de soutien, d’accueil nous font rencontrer ses frères et sœurs.

[/fusion_text][/one_full][one_full last= »yes » spacing= »yes » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » hover_type= »none » link= » » border_position= »all » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding= » » margin_top= » » margin_bottom= » » animation_type= » » animation_direction= » » animation_speed= »0.1″ animation_offset= » » class= » » id= » »][fusion_text]

Raphaël Devillers,  dominicain
Tél. : 04 / 220 56 93   –   Courriel :   r.devillers@resurgences.be

[/fusion_text][/one_full][one_fourth last= »no » spacing= »yes » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » hover_type= »none » link= » » border_position= »all » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding= » » margin_top= » » margin_bottom= » » animation_type= » » animation_direction= » » animation_speed= »0.1″ animation_offset= » » class= » » id= » »][/one_fourth][one_half last= »no » spacing= »yes » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= »#e2af56″ background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » hover_type= »none » link= » » border_position= »all » border_size= »0px » border_color= » » border_style= »solid » padding= »30px » margin_top= » » margin_bottom= » » animation_type= »0″ animation_direction= »down » animation_speed= »0.1″ animation_offset= » » class= » » id= » »][fusion_text]

Qu’est-ce que la vie ?
Un laps de temps offert
pour apprendre à aimer.

Abbé Pierre

[/fusion_text][/one_half][one_fourth last= »yes » spacing= »yes » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » hover_type= »none » link= » » border_position= »all » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding= » » margin_top= » » margin_bottom= » » animation_type= » » animation_direction= » » animation_speed= »0.1″ animation_offset= » » class= » » id= » »][/one_fourth][one_full last= »yes » spacing= »yes » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » hover_type= »none » link= » » border_position= »all » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding= » » margin_top= » » margin_bottom= » » animation_type= » » animation_direction= » » animation_speed= »0.1″ animation_offset= » » class= » » id= » »][separator style_type= »single » top_margin= »24px » bottom_margin= »48px » sep_color= »#ff9604″ border_size= »1px » icon= » » icon_circle= » » icon_circle_color= » » width= » » alignment= »center » class= » » id= » »][/one_full]