Catégories
Dimanches Fêtes et solennités

Fête de Sainte Marie Mère de Dieu – Année A – 1er janvier 2017
Évangile de Luc 2, 16-21

…7…6…5…4…3…2…1… : BONNE ANNÉE !!!!!

« Bonne année…Et surtout une Bonne Santé… »
Par milliards, les vœux s’échangent, les tempêtes de mails s’entrecroisent sur les ondes, les mains claquent dans le dos, les bisous pépient, les fusées pétaradent, les verres de vin se cognent…

Mais nous le savons bien : sincères et chaleureux, nos vœux n’expriment que des souhaits.

Fragiles comme des bulles. Beaux comme des mirages.
On voudrait tant : la santé, le bonheur, le travail, la paix….
Nous sommes animés de tant de bonne volonté.
Mais sous les éclats de rire, tant d’appréhensions rôdent. Nous sommes tellement vulnérables.
La météo politique n’annonce pas le beau temps.
Nous savons que des monstres rôdent, capables de déclencher l’horreur.

En ce 1er jour de l’année civile, je vous transmets non un souhait mais la Bénédiction de Dieu.
Celle-là même qu’il a voulu que les prêtres prononcent sur le peuple.
Ces mots humains, prononcés en vérité, portent la puissance même de Dieu.
Vous pouvez les répéter entre époux, sur vos enfants.
C’est la première lecture de l’année.

Catégories
Fêtes et solennités

Fête de Noël – année A – 25 décembre 2016
Évangile de Luc 2, 1-20

«  JE VOUS ANNONCE LA BONNE NOUVELLE,
GRANDE JOIE POUR TOUT LE PEUPLE :
UN ENFANT VOUS EST NÉ »

Tous les jours, je suis proche du peuple d’Alep » a déclaré le pape François, place Saint-Pierre, ce 11 décembre 2016 :
il appelle à un « choix de civilisation » pour la paix, pour le peuple d’Alep et de toute la Syrie.

Catégories
Dimanches

4ème dimanche de l’Avent – année A – 18 décembre 2016
Évangile de Matthieu 1, 18-24

JOSEPH DEVANT MARIE : L’HOMME DEVANT L’ÉGLISE

Lorsque les apôtres de Jésus, à la stupeur générale et sous les ricanements de beaucoup, se mirent à proclamer que Jésus, que l’on avait récemment exécuté comme faussaire et blasphémateur, était ressuscité, qu’il était vraiment le Seigneur, le Fils de Dieu, le Christ attendu, il fallait qu’ils expliquent comment ce Jésus était le Messie, c’est-à-dire comment il avait réalisé les promesses de Dieu puisque l’ensemble des Écritures était portée par l’espérance d’un « Messie » qui sauverait des malheurs.

C’est pourquoi Matthieu, en racontant la vie de Jésus, répète à 10 reprises la formule : « Tout cela arriva afin que fut accompli… ».

Ce dimanche nous en donne le premier exemple :
il est important car il commande toute la suite de l’œuvre.

Catégories
Dimanches

3ème dimanche de l’Avent – année A – 11 décembre 2016
Évangile de Matthieu 11, 2-11

Faut-il déchirer l’évangile ? Attendre un autre ?…

Jean-Baptiste humblement s’effaçait devant son disciple Jésus qu’il croyait capable de déclencher la fin du monde : « Il est plus puissant que moi…Il vous plongera dans l’Esprit et le Feu…Il amassera le blé et brûlera la bale dans un feu qui ne s’éteint pas ».

Or voici maintenant que Jean est arrêté, jeté en prison, menacé de mort.
Angoissé, il s’interroge : « Me suis-je trompé ? Pourquoi Jésus ne vient-il pas me sauver ? »
Il envoie ses disciples lui demander : « Es-tu le Messie sauveur ou faut-il attendre un autre ? »

Et Jésus répond : « Allez raconter à Jean les signes de mes actions. Heureux celui qui n’est pas choqué à cause de moi ».

Oui Jésus déconcerte par sa faiblesse, son impuissance, son refus de la violence.
Mais personne, jamais, ne viendra le dépasser.